Sarkozy viré ! Ça, c’est fait !

Fin de règne du président des riches.

Sarkozy enfin viré !Enfin ! La page Sarkozy est tournée ! Le sinistre « président des riches », serviteur zélé des puissances de l’argent, fossoyeur des acquis sociaux et des services publics, relais impénitent des thèses nauséabondes de l’extrême-droite et représentant indigne du peuple, a été chassé de l’Elysée !

Durant ces cinq années, Sarkozy s’est employé sans relâche à sacrifier l’intérêt général au profit d’intérêts particuliers, voire tout simplement du sien, confondant sans cesse « servir » et « se servir ». De l’augmentation de 170% de son salaire dès son entrée en fonction en passant par la tentative de nomination du fiston à peine pubère à la tête de l’EPAD… il en faudrait du temps pour dresser la liste exhaustive des combines, micmac et autres conduites douteuses caractérisant le passage de Sarkozy au pouvoir ! D’autres s’y sont déjà consacrés… Nous avons mieux à faire !

Les électeurs du Front de Gauche ont répondu présent !

Le vote massif des citoyens, qui se sont rendus en nombre aux urnes le 6 mai, n’a en effet pas départagé les 2 candidats avec l’écart escompté. Sans les votes des quatre millions d’électeurs du Front de Gauche, le résultat aurait été bien incertain… !

Le FDG reste vigilant !

L'humain d'abordIl nous faut donc aujourd’hui maintenir l’engagement investit dans la campagne des présidentielles pour diffuser plus largement encore les idées et valeurs véhiculées par le Front de Gauche. Le programme partagé, « l’Humain d’abord ! », nous le constatons chaque jour, remporte l’adhésion de nombreux citoyens autour de nous. Mobilisons-nous, soyons vigilants et attentifs, refusons les politiques d’austérité qui ont déjà fait la preuve de leur inefficacité ! Ensemble, nous sommes plus fort !

Les législatives 2012 en vue !

Les législatives sont en vue !Une nouvelle échéance d’importance se profile en effet déjà devant nous. Les élections législatives des 10 et 17 juin 2012 sont l’occasion de faire élire de nombreux député-e-s à l’Assemblée nationale. Portons nos revendications jusqu’au parlement en faisant élire dans nos circonscription les « têtes dures » du Front de Gauche !

On lâche rien !

Publicités